1
min

Wahida

Image de Bartho Lomé

Bartho Lomé

11 lectures

2

Tu étais l'amie
Tu étais la sœur
Tu étais la femme
Tu comblais mon cœur
D'une douce flamme
Ma douce ma mie
Pourquoi as-tu fui
Je voulais être le père de ton fils
Je te désirais mère de mes enfants
Mais tu l'as laissé gosse sans parents
Et moi j'attends que mes yeux se tarissent
Car tu es partie
Ensemble nous aurions cherché
Ensemble nous aurions trouvé
Ce que l’œil ne voit pas
Ce que l'oreille n'entend pas
Ce que la main ne touche pas
Mais tu es partie
C'est comme un cauchemar que tu as fui la vie
Espérant quelque part un éden incertain
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Bartho Lomé
Bartho Lomé · il y a
Merci de votre lecture bienveillante.
·
Image de Denys de Jovilliers
Denys de Jovilliers · il y a
Un questionnement douloureux pour celui qui reste. La disparition brutale est traitée avec pudeur dans ce poème au rythme efficace compte tenu du sujet abordé. Vous avez aussi trouvé les mots pour le dire.
·
Image de Bartho Lomé
Bartho Lomé · il y a
Merci de votre lecture bienveillante.
·