Votre sourire à deux canines

il y a
1 min
5
lectures
0

Je voudrais que tu sentes le parfum comme ça je te respire. J'aime l'odeur de l'eau de Cologne mais sur toi quand même je préfère le jasmin  [+]

Vos dents, vos corps abimés.

Cette peau, que l'on voit fripée et pliée.
Vos mains tremblantes essayant faiblement de retenir la vie.
Votre voix, soufflant un air faux les chansons de votre enfance,
celles des manèges aux petits chevaux de bois qui tournent.
Votre démarche mal habile aux jambes arquées,
portant le poids de ces lourdes années.
Vos iris voilés de blanc qui cachent ce que vous voudriez continuer à voir,
et ce que vous distingué maintenant comme de vieux fantômes.

Et pourtant,

votre sourire à deux canines est l'expression de votre détachement,
vos rires devenant si nobles.
Vos pas lents et résignés se destinent à parcourir avec acceptation le chemin funeste.
Vos paroles intelligentes et sages muries par vos visions pleines de grâce,
réalisent cette vérité immuable qui vous semblait jusque là étrangère.
Votre mémoire est emplie de souvenirs précieux
qu’il faudrait rendre visibles pour tous.

Les images de vos valses effrénées les soirs de bal populaire,
en rythme avec le tempo du temps,
vous et l’autre ne faisant qu’un,
vos cœurs en résonance
battements contre battements.

Tout cela à jamais gravé,
dans l’instant du monde.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,