Voisinage

il y a
1 min
37
lectures
10

J'aime écrire en prose et en vers. J'ai un vrai culte pour les mots rares qui m'obligent à m'enrichir en me ruant sur le dictionnaire; Je n'ai pas peur des textes osés qui me révèlent plus qu'il  [+]

Je te vois en laçant mes chaussures le matin,
par la fenêtre ouverte de ta salle de bains,
ton corps indécemment dévoilé sous la douche,
qui vient en un instant d'émerger de ta couche.

Je vois ton œil béat en des moments d'oubli,
certains jours de repos, en recherche de bien-être,
tu vas à peine séchée, t'étendre sur ton lit,
offrant ta nudité par la porte-fenêtre.

A moi même, aux passants et à qui veut encore,
tu t'exhibes à souhait et te caresses, sensuelle
Et j'admire à l'envi tous tes désirs charnels.
Puis je rêve que je suis avec toi dès l'aurore :

Tu me sens pénétrer au cœur de tes ébats
m'agiter d'abondance et t'envoyer aux nues
devenant ma chose, une fois ta honte bue,
offerte à mon désir que je ne retiens pas ?

Je t'envie ta jeunesse, je t'envie ta beauté,
que j'aimerais bien prendre et peut-être garder.
Mais tout ça n'est qu'un rêve, un moment d'émotion,
un ersatz de bonheur, l'ébauche d'une passion ;

un instant dérobé au travers de fenêtres
qu'un voisinage proche m'a jusqu'ici permis.
J'aime ces doux moments volés, au saut du lit,
ce plaisir d'habitant des étroites venelles.
10

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !