J'ai grandi sous l'aile d'une grand-mère extraordinaire, une femme de la terre ; un jour j'ai fermé la fenêtre de ses yeux, un jour j'ai fermé la porte du palais où patoisent les mots, un jour je  [+]

Image de Printemps 2020

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Casbah
Rien en toi ne semble bouger
Pourtant, ici et là
On entend comme des bruits de pas
Si légers
Un parcours de petits pieds
Sur la pierre des escaliers
Des allers-retours
D’une fenêtre à l’autre

Casbah
Derrière tes grillages
Derrière tes carreaux
Où tombe le fer des rideaux
Tout en haut
Tout en haut de tes marches
Il y a ce joyau
Il y a cette silhouette
Que tu caches

Casbah
Rien en toi ne semble bouger
Pourtant à travers tes voilages
Il y a cette attente
Ce rêve de voyage
Cette idée de grande quête
Il y a, il y a sur la mer
Ces voiles claquantes
Qu’un regard guette

166

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !