Vivants

il y a
1 min
42
lectures
6
Affamés, persécutés, retenus dans des camps,
Nait alors une certitude,
Rejoindre d’autres continents,
Pour ne plus souffrir au Sud.

Dorénavant, des populations entières
Ne veulent plus comme leurs parents
Cette vie de misère
Qui les désigne vrais perdants.

Alors fragiles sur des galères
Avec leurs rêves d’autres latitudes
Par-dessus les frontières
Résolus à abandonner le Sud.

Précaires des océans
Longtemps avant de débarquer
Clandestins, sans abri ou sans papiers
Mais bien vivants !
6

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,