Vivant

il y a
1 min
19
lectures
3
De ce vaisseau fantôme encalminé au port
Pourri décomposé j’ai brûlé les gréements
Et je vogue léger incertain mais vivant
Dans ce petit matin dos tourné à la mort

Vivant, je suis vivant quand ma peau sur ta peau
S’épuise en des tendresses à nulle autre pareille
Et qu'un doux tremblement comme ces ronds sur l'eau
Irradie mes silences en vagues de merveilles.

Vivant, je suis vivant et nous irons flânant
Illuminés de lune dans de grands ciels de nuit
Trempés de la rosée des rêves et par le vent
Infini et léger portés loin de l’ennui
3
3

Un petit mot pour l'auteur ? 3 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Volsi Maredda
Volsi Maredda · il y a
merci
Image de Philippe Clavel
Philippe Clavel · il y a
une renaissance et une ode à la vie qui repart
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
Un cri du cœur qui vibre... l’onde de vie frémit, ondule, s’étend, se propulse, se propage et résonne au loin le refrain d’une chanson 🎵 Aimons-nous vivants. 🎵

Vous aimerez aussi !