Viol

il y a
1 min
118
lectures
14
Tu as tout enduré cette maudite nuit
L'injure au corps au cœur la démence du monde
Tu as crié la vie et rengainé ta fronde
Pour que la mort se calme en l'absence de bruit

Tu n'as pas opposé à ce lâche inconnu
Qui mit la main sur toi comme un morceau de chair
Une révolution qui t'aurait coûté cher
Depuis ton corps est las et ton cœur est tout nu

Car comment oublier le souvenir taraude
Tu ne vivotes plus que de l'amour en fraude
Des moitiés de sourire où la désespérance

Altère ta beauté dont tu riais parfois
Se glisse dans ton lit quand tu ne l'attends pas
Fait qu'au moindre bonheur le Malin te relance
14

Un petit mot pour l'auteur ? 18 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Volsi Maredda
Volsi Maredda · il y a
On dit qu'avec le temps... mais je crois que l'on ment.
Il est des taches que rien n'efface mais on apprend à les porter et parfois même à les brandir pour alerter sur les menaces, pour témoigner ou peut-être juste pour dire : accepte-moi toute cassée.

Image de de l air
de l air · il y a
Je pense aussi qu'on oublie pas cette terrible intrusion et que l'avenir sera consolateur ou pas, au fil des rencontres. Je voulais parler ici de celle qui subit l'horreur en fixant une lumière au loin : survivre... Mais je regrette presque ce poème, trop facile pour moi d'écrire ça, toutes les autres malheureuses veulent survivre.
Image de Volsi Maredda
Volsi Maredda · il y a
Malheureusement, tous les êtres brisés (quel que soit le motif) ne veulent pas survivre... Il y a ceux qui parviennent à s'accommoder de leurs morceaux de verre cassé et ceux qui n'en peuvent plus de toujours se couper.
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Je n'ose imaginer la fin de soi que cela doit être après un tel acte de barbarie...
Très fort ce poème...

Image de de l air
de l air · il y a
Elle a choisi de VIVRE mais dans de terribles conditions... et on lui souhaite, comme disait Beethoven (pour de bien autres raisons...) de " prendre le destin à la gueule " ! Bises et à toi et à +
Image de Francesca Fa
Francesca Fa · il y a
J'ai hésité à ouvrir cette page, j'ai bien fait, ton texte rend justice, Christian, il n'était pas aisé de l'écrire
Image de de l air
de l air · il y a
Merci Francesca
Image de Sophie L
Sophie L · il y a
Ce n'est pas facile d'écrire sur un tel sujet en maniant pudeur et sensibilité. Bravo!
Image de de l air
de l air · il y a
Merci Sophie !
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Dignité humaine bafouée , changeons ce monde!
Image de Nastasia B
Nastasia B · il y a
Comment dire l'indicible horreur d'un viol ? Vous y parvenez avec talent, car avec pudeur, à coup de sensibilité brute et c'est ça qui touche. Merci.
Image de de l air
de l air · il y a
Merci Nastasia pour ce commentaire qui me touche...
Image de Envoldemots
Envoldemots · il y a
Waw... sujet qui me dégoûte mais traité avec délicatesse et la beauté de vos mots rendent compte de l'injustice de cet acte...
Image de de l air
de l air · il y a
Merci Envoldemots , un sujet bien délicat il est vrai, surtout pour un homme, mais il faut bien en parler...
Image de Mirgar Dudou
Mirgar Dudou · il y a
Voilà beaucoup de sensibilité pour évoquer un sujet difficile :on l'appelle "crime" et pourtant, il reste bien trop souvent impuni... traduire cette agression avec cet art est une vraie réussite
Image de de l air
de l air · il y a
Merci beaucoup Mirgar pour ce cri que nous partageons.
Image de Marine Azur
Marine Azur · il y a
Un sujet bien délicat a aborder , que tu traites avec force, intensité et pudeur , merci De l' Air
Image de de l air
de l air · il y a
Merci à toi Marine. J'avais depuis longtemps envie d'écrire quelque chose sur ce crime...