1
min

Vils souvenirs

Image de Nicolas Douguet

Nicolas Douguet

4 lectures

0

J'entends hurler les vents longs et monotones
qui brusquent les feuilles et les arbres fragiles.
J'ai le cœur lourd au diapason de l'automne,
les émotions amères face au temps qui défile.

Le froid s'insinue dans chacune de mes pensées.
Aucun soleil ne réchauffe mon âme épuisée.
La saison noire blesse et brise mon corps fatigué,
Mes amours se meurent d'être trop délaissées.

Le feu se meurt dans l'âtre de ma raison,
étouffé par la pesanteur de mes émotions.
Ma maison triste et sombre semble mourir,
de ne plus accueillir que de vils souvenirs.

Et c'est pourtant dans la nuit que jaillit la lumière,
l'espoir renaît quand on n'attend plus rien.
C'est dans la peine que les bonheurs éphémères,
subliment la vie d'un printemps quotidien.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,