Viens

il y a
1 min
0
lecture
0
Viens toi de ma planète
glisse tes yeux dans les abîmes
soulève mes oriflammes
étreins mes audaces

Que je te sente encore un peu
perdre la tête
divaguer sur fond de jazz
ton corps collé aux orages

Sinue-moi tes latitudes
enténèbre mes redondances
accentue mes béances
de quoi crier, de quoi aimer

Sur les taches de lumières
fais-moi un dessin de ronces
pianote à ma peau
tendue par l’effort
devenue modèle
Je serai ton papier de soie
ta toile grumeleuse
ton grain de folie
ton châssis à découvert

Emplume ma hanche
fais-la devenir aile
de quoi se libérer des apesanteurs
pour un vol, pour un siècle

Etourdis-moi par tes couleurs
cingle tes traits
fais les gicler de toutes parts
afin de m’inonder
Je suis statue de chair devant toi
silhouette en devenir
de par ta grâce je suis enfin
celle qui ne s’efface plus.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,