1
min

Vers libres du matin

7 lectures

0

L'instant est grave
Le passage de grues et de grives
Rendent les hommes plus braves
De l'autre côté de la rive
Pendant que d'autres groovent
L' aisance des uns nous prouve
Que la colère couve
Aux cris lointain des louves
Tintements de glaives
Temps de sonner la trêve
Mais la paix est brève
À nouveau, les soldats se lèvent
Se tiennent droites sur leurs épaules
Parées de soie blanche, d'étolles
De Saintes Colombes dont le rôle
Est d'empêcher qu'ils passent le col
Alors les faucons s'envolent
La haine, la peur s'étiolent
Et coule à flot dans les fioles
Un breuvage divin qui fait renaître les lucioles
0

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Ce n'est pas un hasard, si du haut de ma montgolfière, je découvre avec les isards, la beauté de l'Isère. Je peux ainsi voir le Pic de la Belle étoile et le Grand Rocher fier et droit. Comme une ...