Vers le soleil levant

il y a
1 min
2 197
lectures
303
Finaliste
Public

Christian Hémon, Ne me demandez pas le nom de mon école, Elle est tout simplement celle de la vie. On a oublié la solidarité et toutes les valeurs qui n’avaient pas de prix, On a oublié  [+]

Image de Eté 2016
Égaré, je marchais dans une ombre malsaine
La lumière en fuyant emportait mes désirs,
Pris dans le vent sournois, j’avalais de la haine
Et crachais du dégoût sur d’innocents plaisirs.

Derrière une façade on est pris en tenaille,
Sur des sentiers perdus, dépravés mais vaillants,
Manœuvrés à souhait sur un champ de bataille,
On a dans notre honneur des profits malveillants.

Je ne me souviens plus si j’étais en Ardennes,
Auschwitz, Sarajevo, Waterloo, Marignan,
À Verdun, Austerlitz ou dans l’une des bennes
Qui passent sans arrêt sur notre histoire en sang.

Envoûté par l’horreur et la tête en folie,
J’ai posé sur l’azur mes yeux de troubadour ;
J’ai vu pleurer l’aurore et je n’ai qu’une envie,
Allumer son sourire et danser tout autour.

Le cœur léger, je vais vers le soleil levant,
Le cœur léger, léger, je vole sur ma vie
Je m’abandonne encore, encore infiniment,
Je m’abandonne encore à l’aurore infinie.

303

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !