121 lectures

3

Qualifié

Quand la raison sous de funestes aspects,
S'évapore, conquise, vers l'assemblée des astres
Le souvenir d'une passion étreint le désastre
Que les pulsions sensuelles ont rendu suspect.

Sous la carapace, vivace, reste le plaisir
De celui qui voulut te séduire, déesse
Et toutes les vérités que tu professes
N'ont qu'un dessein, si noble, aviver mon désir.

J'aurais voulu toucher tes lèvres écarlates,
Les lécher, les embrasser doucement sans hâte
Comme j'effleure aujourd'hui cette statue divine

Comme je caresse avidement ces seins d'albâtre.
Et ton coeur bat sous la carapace de plâtre,
En voyant ces yeux, c'est toi seule que je devine.

PRIX

Image de Hiver 2015
3

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Stéphane Gebel de Gebhardt
Stéphane Gebel de Gebhardt · il y a
Hum, belle description d'un amour d'albâtre. J'ai bien aimé. Vous pouvez découvrir mes oeuvres. Bon courage et bonne journée à vous.

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème