Venu de Hollande

il y a
1 min
289
lectures
238
Lauréat
Jury
Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

Ce beau sonnet qui célèbre avec douceur et talent les beaux paysages de l'Isère aura su indéniablement séduire le Jury. Le poète est parvenu

Lire la suite

«Au commencement était le Verbe.» C'est un bon début, mais quel était le sujet ? *** Je suis un lecteur invétéré et un auteur incidentel. *** L'image de mon profil est, en médaillon  [+]

Image de 2020

Thème

Image de Poèmes
Tout se passe dans son œil, dans sa main. Il voit un paysage d’un coup, dans la réalité de son ensemble, et le traduit à sa façon, en en conservant la vérité, et en lui communiquant l’émotion profonde qu’il a ressentie.
C’est ce qui fait que ses paysages vivent sur la toile, non plus seulement comme ils vivent dans la nature, mais comme ils ont vécu pendant quelques heures dans une personnalité rare et exquise.
(...)
Un artiste qui peint de la sorte est un maître, non pas un maître aux allures superbes et colossales, mais un maître intime qui pénètre avec une rare souplesse dans la vie multiple de la nature.
[Emile Zola - à propos de Jongkind - Journal La Cloche - 24/01/1872]

---

Regarde paysan ! Là, c'est Jongkind qui va,
Un pliant sous le bras comme on porte crécelle,
Deux godillots usés, trois planches d'aquarelle,
Des yeux bleus éblouis du jour qui se leva.

Se sentir hollandais sans penser à Java,
Aux îles d'Insulinde aux parfums de cannelle,
Dieu que la plaine est vaste et que la route est belle
Pour un marin de terre à laquelle il rêva !

Caresser tout chemin , aimer tout paysage,
S'imprégner de la vie au terme du voyage,
S'émouvoir de la neige ou d'un sol calciné.

Foin de Delft ou Paris, la lumière est intime
A qui sait cheminer pour célébrer l'infime
En posant ses pinceaux au cœur du Dauphiné.
Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

Ce beau sonnet qui célèbre avec douceur et talent les beaux paysages de l'Isère aura su indéniablement séduire le Jury. Le poète est parvenu

Lire la suite
238
238

Un petit mot pour l'auteur ? 110 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de De margotin
De margotin · il y a
Superbe! Magnifique texte! Félicitation.
Image de Paul Jomon
Paul Jomon · il y a
Merci De Margotin.
Image de LES HISTOIRES DE RAC
LES HISTOIRES DE RAC · il y a
Jolie forme.
Image de Paul Jomon
Paul Jomon · il y a
Merci Rac.
Image de Marie Juliane DAVID
Marie Juliane DAVID · il y a
Joli texte !
Un prix fort bien mérité.
Bravo et bonne continuation à votre plume.

Image de Paul Jomon
Paul Jomon · il y a
Merci Marie Juliane.
Image de Marie Juliane DAVID
Marie Juliane DAVID · il y a
Il n'y a pas de quoi :)
Image de François Paul
François Paul · il y a
Voté un peu tard mais apprécié a sa juste valeur. Uniquement du talent. Bravo!
Image de Paul Jomon
Paul Jomon · il y a
Merci François.
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Félicitations Paul !
Image de Paul Jomon
Paul Jomon · il y a
Merci Alice.
Image de GERARD PERTUSA
GERARD PERTUSA · il y a
Vous me rendez fier d'être de vos abonnés, Paul ! Félicitations pour ce Prix du Jury.
Image de Paul Jomon
Paul Jomon · il y a
Merci bien Gérard.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Bravo, Paul, je suis ravie que votre sonnet soit Lauréat du Jury qui a fait là un très bon choix.
Image de Paul Jomon
Paul Jomon · il y a
Merci Fred.
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Bravo !
Image de Paul Jomon
Paul Jomon · il y a
Merci Chantal.
Image de Dédé
Dédé · il y a
Ah oui ! là, c'est quelque chose, effectivement !
La RIME A, peu commune, vous inspira fort et nous offre deux vers magnifiques !
On peut hélas déplorer ensuite que vous vous contentiez d'une énumération au premier tercet mais le second contient un troisième très beau vers – hélas ! encore – entaché d'une redite.
L'ensemble reste néanmoins remarquable, tant par la finesse du propos que la qualité d'écriture ; vous auriez pu lui trouver un titre à la hauteur, Monsieur !

Image de Paul Jomon
Paul Jomon · il y a
Oh Monsieur Dédé. Vous si rare dans les commentaires, c'est un privilège.
Oui, ce texte souffre de quelques défauts à l’œil du connaisseur exigeant. Oui, à la réécriture, j'aurais dû choisir sentier (2 syllabes selon Littré) plutôt que chemin au vers 9 pour éviter la répétition que vous relevez très justement (je m'en suis bien entendu voulu et châtié avec un chat à neuf queues, avec ses sept vies, ça fait cinquante six, le compte est bon).
Quant au titre, n'oubliez pas que le thème était dépaysement, ce que ce titre renforce. A tort ou à raison.

Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Bravo Paul !
Image de Paul Jomon
Paul Jomon · il y a
Merci Françoise.

Vous aimerez aussi !