VENISE

il y a
1 min
28
lectures
3

Des mots et des sensations éclaboussants le papier d'encre pourpre et sauvage  [+]

Venise
Dès ma venue je fus conquise
Sans surprise, je réalise
Que toute entière te suis acquise.
Loin de toi, j’agonise.
Démoniaque est ton emprise
Que je subis et qui me grise.
Ma force dans ton nom je puise
Venise
Que le son de ta voix me séduise
Exquise Venise
Qui souvent scandalise
Mais toujours hypnotise.
Où que j’aille je m’enlise
Car si la solitude me dépayse
Loin de toi, je m’épuise.
Je vais, je viens, indécise
Ma santé peu à peu s’amenuise
Ton empreinte me tyrannise
Trop tard si je suis compromise,
Mais j’ai besoin de toi, Venise.
Je vis à travers toi, soumise,
Mon sang en ton eau cristallise
Ton destin au mien lié, qu’on se le dise
S’il faut qu’un jour je le prédise,
Nous mourrons ensemble, Venise !
3

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !