Vendredi très agité

il y a
1 min
172
lectures
114
Qualifié

Il était une fois une petite fille rêveuse qui voulait faire partager ses rêves  [+]

Image de 2017
Pour éloigner le mauvais œil
J’avais mes numéros fétiches
Répertoriés sur quatre feuilles
Talisman pour devenir riche

J’ai mis mon imper sur le dos
Et ouvert grand mon parapluie
Afin de regagner l’auto
Remisée sous un ciel gris gris

Mais un chat noir a traversé
Jetant les désillusions sur
Un accotement détrempé
Qui fit un « flop » sous mes chaussures

Dans le caniveau j’ai roulé
Perdant mes clés dans les égouts
Alors je suis parti à pieds
Mes genoux recouverts de boue

Quand dans le métropolitain
On m’a soustrait mon portefeuille
Perdu sans une carte en main
J’ai dû ravaler mon orgueil

Comme je n’avais plus aucun rond
J’ai divagué à l’aveuglette
Ce n’était plus l’heure aux millions
Paris la nuit sans amulette

J’ai bousculé sur le trottoir
Une âme en peine qui dérivait
Ses yeux brillaient comme un miroir
Que je ne voulais pas briser

Doublant la misérable ado
Dans sa combinaison Hermès
J’ai demandé son numéro
Pour réparer ma maladresse

Jetons nos croyances au tapis
J’avais décroché le gros lot
Car la Belle enchantée a ri
De mon humour degré zéro

Elle m’a invité à diner
Pour finir très amis à table
Malgré les probabilités
Mon ticket était favorable

De ce concours de circonstances
Est née une histoire fabuleuse
Car c’était bien un jour de chance
Cette journée si désastreuse

Une aventure intemporelle
Nous a réunis pour toujours
Sans grimper sur une autre échelle
Que celle des valeurs de l’amour
114

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,