Vais-je au sol me traîner ?

il y a
1 min
4
lectures
1
Si je te dis je t’aime et que tu n’y crois pas
Vais-je au sol me traîner pour qu’enfin tu comprennes
Que mon cœur, quand il s’ouvre et fait de toi sa reine
Envisage de vivre avec toi, toujours là ?

Tu es belle et je suis, devant toi, ligoté
Autant qu’un prisonnier tout encombré de chaînes
Afin qu’en condamné il subisse sa peine
Lorsque, paralysé, j’admire ta beauté.

L’existence sans toi me parait insipide
Autant que le seraient mille jours au cachot,
Mille jours sans amis, mille jours sans un mot
De tendresse et que fuient tous mes espoirs stupides.

Vais-je au sol me traîner pour qu’enfin s’envisagent
Quelques mots, quelques uns... quelques pauvres instants
Où tu accepterais que ces lourds sentiments
Que je garde en mon cœur, vers le tien se partagent ?
1

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Alain PERONI
Alain PERONI · il y a
Merci à vous également, vous écrivez la poésie comme je l'aime, alors il est normal que je vous lise et que j'apprécie vos poèmes.
Image de Flore Anna
Flore Anna · il y a
Un poème d'amour absolu, une dernière quête...C'est beau. Merci d'être venu me lire.