Urgence

il y a
1 min
642
lectures
358
Qualifié

- Ecrire c'est vivre plus "fort" - -Ne pas partager est une perte de temps... Merci à vous de m'en faire gagner -  [+]

Image de Printemps 2019

Elle fuit la guerre, la fureur, l’ignorance
Les croyances figées, la folie éternelle
Elle a le cœur à nu et les rêves en partance
Une urgence de vie que les autres musellent

Dans son regard brûlant fouillant l’obscurité
Passent des ouragans, les larmes n’ont pas cours
Quel que soit le vertige et l’insécurité
La vivante douleur d’un aller sans retour

Ses prunelles enfiévrées portent son oriflamme
Elle, pourtant vouée à la docilité
Sa détermination est sa clé, son sésame
Son ultime rempart contre l’adversité

Ça bouillonne au-dedans comme un volcan sans âge
Emprisonne ses nuits, bouscule son sommeil
Elle fuit loin devant... Ailleurs est un rivage
Où les songes velours s’épanouissent au réveil

Cours de tout ton espoir, petite aux yeux d’orage
L’astre berce le chant que ta ferveur colore
S’il faut te parler vrai, je manque de courage
Ils te rattraperont, sans doute, avant l’aurore.

358

Un petit mot pour l'auteur ? 135 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de SakimaRomane
SakimaRomane  Commentaire de l'auteur · il y a
Bonjour et bienvenue aux lectrices et lecteurs qui ont la gentillesse de venir sur ma page :)
Ce poème m’a été inspiré par le cliché de guerre qui a fait le tour du monde en 1985 :
« La fille Afghane » du photographe Steve McCurry
C'est toujours d'actualité, hélas.

Image de Jeanne
Jeanne · il y a
Un poème fort, fort émouvant, un instant empreint de gravité, un départ précipité, une marche forcée, une fuite éperdue, un combat pour la vie, la survie d’une jeune fille, plus tout à fait une enfant mais pas encore une femme et avec elle toute sa fratrie, fugitifs, orphelins de père et mère, obligés de quitter leur pays à feu et à sang, leur village devenu champ de ruines, paysages de désolation. Une Urgence vitale de partir, franchir les montagnes, s’enfuir vers un Ailleurs meilleur, plus accueillant, se mettre à l’abri dans un camp de réfugié(e)s, poser leurs maigres bagages et leur cœur meurtri, rester le temps nécessaire, le temps qu’il faut pour guérir leurs bleus à l’âme, alléger leur fardeau, lourd du poids du passé, se reconstruire, aller de l’avant, se projeter dans l’avenir, croire à la paix le temps d’un instant... non en effet rien n’a changé, la guerre est un éternel recommencement. Ravie Romane de vous lire de nouveau, belle chance à "l'Afghane aux yeux verts" pour la suite des événements.
Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
Merci de votre visite,chère Jeanne... Vous enrichissez ma journée :)
Image de Michel
Michel · il y a
Des mots forts et simples pour évoquer une certaine réalité...hélas
Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
Merci Michel :)
Image de Louisa
Louisa · il y a
Belle poésie pour cette femme qui veut sortir de sa condition et vivre sa vie !
Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
Merci beaucoup, Louisa :)
Image de Valukhova
Valukhova · il y a
Oui, Sakima : lorsque l'on croit avoir trouvé la paix quelque part, il y a toujours une autre tempête qui se lève ailleurs !
Mon vote de ***** par solidarité et la beauté de ton poème, en souvenir de ces beaux yeux verts... On se souvient tous...

Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
Merci infiniment, Valukhova :)
Image de Camille Berry
Camille Berry · il y a
Encore un émouvant et beau poème et une grande découverte pour moi...
Image de Mohamed Laïd Athmani
Mohamed Laïd Athmani · il y a
C'est très joli!
Bonne continuation.

Image de Gontran Mint
Gontran Mint · il y a
J'aime
Image de Peter Piter
Peter Piter · il y a
Bien.

Et je vous invite à faire un tour sur ce lien https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-misere-du-monde pour m'accorder vos voix. Merci.

Image de Vrac
Vrac · il y a
Je vous lis après un long temps d'absence du site... et je me brûle à ce charbon ardent, à ce chardon.
J'ai aussi fait une expérience, qui peut-être ne vous plaira pas : j'ai copié le texte et l'ai disposé comme de la prose, résultat : 5 courts paragraphes de 2 lignes, chargés d'une force terrible.
Pourquoi toujours aligner des vers, la poésie n'est pas qu'une question de forme

Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
Un beau poème de douleur et de violence.
Image de Julien1965
Julien1965 · il y a
Bel éloge de la fuite dans un pays en guerre... J'aime.
Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien · il y a
Bonjour Sakima, je reviens vers vous car J'ai déjà eu le plaisir d'apprécier votre belle plume et vous avez été sensible à certains de mes écrits.
Si vous en avez l'envie, Je vous propose une nouvelle (policier/ thriller) en lice du GP été :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/sofia-4
à bientôt.
Julien.

Vous aimerez aussi !