Urbaine vanité

il y a
1 min
1
lecture
0

Indépendant, libre penseur, trublion, agitateur d'opinions, en guerre contre les idées reçues, iconoclaste, jongleur de mots, j'aime surfer sur la vague , à contre courant du conformisme et du  [+]

La Joconde arborait un sourire narquois
Les arrogants gratte-ciel se sont moqués de moi
Le métro rutilant vivement s’est esquivé
Le camion de pompiers pressé s’est empourpré

L’ambulance mugissait bousculant le vacarme
D’une ville haletante, métallique victoire fourbissant ses armes
J’ai couru, fuyant le désespoir du bitume luisant
Sous l’œil goguenard des pigeons, le soleil sévissant

Les pieds nus, le cœur battant, j’ai tourné le dos
A la ville puissante de macadam et de chromes
Je me suis échappé craignant de son enceinte l’étau

Les camions poubelles s’affairaient sous le dôme
Elle était là impavide et glorieuse, éminemment moqueuse
Hardiment harnaché, j’irai vaincre la gueuse.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !