Une silhouette en bas de chez moi.

il y a
1 min
23
lectures
3

Bonjour à tous, Je travaille sur un projet de garder certains textes impersonnels, pour les coller dans un recueil de Poésie, alors publié.  [+]

C'est un peu tard pour arriver,
C'est un peu trop tôt pour reculer,
Il est perdu et immobile en bas de chez moi.
J'ai espéré sa venue tant de fois.
Le serrer dans mes bras,
Le revoir une dernière fois,
Peut-être.
Parce que la vie est traîtresse,
Que seule la Mort l'arrêtera,
En congés maladie pour l'éternité !

De quoi enfin, se reposer.

Puis, c'est un peu tard pour arriver.
C'est un peu trop tôt pour reculer,
Il est figé, pétrifié, à l'angle de ma rue.
J'ai voulu son corps contre moi.
C'était cynique et platonique à la fois.
J'ai voulu ses mains dans les miennes.
C'était osé et plein d'airs narquois.

J'ai voulu le revoir une dernière fois.
Il était là, juste en bas.
En bas de chez moi.

Puis, je l'ai vu.
C'était tout pour moi.

La Mort l'a pris un matin,
Aux détours d'un rien,
En plein après-midi,
Après une partie de football,
Avec les copains.

La Mort s'en est allée avec lui.
Me laissant mes rêves en deuil.
Un triste après-midi sans lui. 
Apaisée dans l'horreur d'un Absent, 
tout juste parti.
3

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !