Une saison sèche d'enfer

il y a
1 min
5
lectures
0

Si la compréhension passe par la nécessité d'apprendre ; Nous sommes sur cette lancée d'apprentissage... Notre passion à l'écriture et à la lecture, nous donne l'amabilité d'oser. Sans  [+]

Je brûle d'envie, d'en faire
Mais avec qui ? Quel enfer !
Mes nerfs devenus tendus
Depuis que plaisirs en chaleur m'éperdus
Une vie pleine galère, à cet air de fraîcheur
Quiconque s'ébranlerait, luxure conduirait aux enfers.
Perverses, en ce moment je tolère
Qu'être recroquevillé dans une solitude primaire.
Oh, revient ! Ma chaleur de plaisir, j'suis en quête de désir.
Au lieu de souffrir, la conquête aux belles coquines me tente.
Honte de lui, se frottant la main dessus pour jouir ;
Sur elle, la brune tantine en jouissance ; me disait l'oncle Easy.
Au rythme de ce bruit, cette musique classique, souvent emphatique, à travers laquelle décalait l'zizi.
En cette saison, qui aurait raison ?
Entre solitaire malheureux en amour ; qu'un joyeux mystérieux, sous la douche.
Glamour, le couple heureux,
Peureux, artisan de la poisse sans commode
De l'illusion de sa romance, «il se libère» quand même.
L'amorce d'une sèche saison, ne cesse de cracher une fraîche rosée ; dont les retombées de copulation se verront en début de saison pluvieuse: grossesse d'une paresseuse, au désir non désiré.
Quel enfer sur terre !
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !