Une odorante histoire de vers

il y a
1 min
2
lectures
0

Une vierge folle vous invite à partager sa folie passagère , éphémère , de moisson de rimes s'enchevêtrant dans l'espace ésotérique , érotique , fantasmagorique , éclectique , électrique  [+]

C'était un vers un peu tordu, un peu bohème,
Et qui faisait à lui tout seul tout un poème ;
D'ailleurs, il était vrai qu'il n'était pas très riche
Et commençait très souvent par un acrostiche .
Mais son inconvénient, c'est qu'il puait des pieds ;
Il avait beau mettre ses pantoums pour les cacher,
L'odeur déjà, se répandait à l'hémistiche,
A la fin, pourtant, il avait sa rime fétiche
Pour ses pieds trapus, elle se terminait par pu,
C'était bien là son seul crime : d'être corrompu
Au niveau de ses pieds qui sentaient le fromage ;
Il était très bien fait, avec un an d'affinage,
Car ce gentil vers était un peu paresseux,
Il ne se lavait les pieds qu'une fois sur deux .
Il voulut changer sa rime, comme pour les chaussettes
Mais alors, fallait changer aussi l'épithète ;
Et il ne trouva pas mieux, pour faire bonne figure
Tout en pensant à ses pieds et enfin conclure,
D'utiliser la métaphore du vieux roquefort,
Celle qui toujours dit : "plus il pue, plus il est fort" .
Si c'était pas une crème, pardonnez lui quand même
C'était un vers un peu tordu, un peu bohème .
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,