2
min

Le remplaçant (d'après Maupassant)

Image de Charles Dubruel

Charles Dubruel

135 lectures

124

Qualifié

Je déjeunais un dimanche à midi
À la terrasse d’un restaurant
Avec mon ami, Jacques Ferrand,
Capitaine de Cavalerie, qui me dit
Soudain : « Vois-tu cette dame ? Elle s’appelle
Mme Jardel. « Celle au bonnet de dentelle ?
— Oui. Son mari était notaire
Près de Pithiviers.
Elle utilisait le premier clerc
Pour son service particulier !
— Elle aimait les hommes somme toute !
— Voici la suite, écoute :

Hier, deux hommes de ma compagnie,
Les brigadiers Lagoutte et Magny
Se battaient pour cette Mme Jardel !
Je les sépare et Lagoutte m’interpelle :
— Y a z’environ dix mois,
Je me promenais avenue du Bois
Quand m’aborda une vieille bien en chair :
— Voulez-vous, beau militaire,
Gagner chaque semaine dix francs ?
— Pour sûr, oui. Alors, elle me dit :
— Venez chez moi, mon grand,
Demain à midi.
Mon nom est Mme Jardel.
J’habite 6 rue de Grenelle.
— J’y manquerai pas.
Puis l’air content, elle me quitta
En ajoutant : « Je vous remercie. »
— C’est moi qui vous dis merci.

Le lendemain à midi, rue de Grenelle,
Je sonnais chez elle.
— Dépêchons-nous, mon grand,
Parce que ma bonne va revenir.
— Qu’est-ce que j’dois accomplir ?
Alors, elle me riposta en riant :
— Tu ne comprends pas ?
Viens t’asseoir près de moi, là.
Mais jure que tu resteras muet, sinon
Je te fais mettre en prison.
J’y étais plus.
Je lui ai juré ce qu’elle a voulu.
Pis v’là qu’elle m’a embrassé
Et que partout elle m’a caressé.
Puis elle m’a demandé : « Tu veux bien ? »
J’comprenais toujours rien.
Alors, elle m’a fait
Saisir de quoi y s’agissait.
Mais, à c’t’heure,
Ça m’tentait guère
Vu qu’en plus la particulière,
Elle était pas dans la primeur.
Mais j’me suis pas montré regardant
Car aujourd’hui, y s’fait rare l’argent.

Corvée finie, elle aurait bien voulu
M’garder un peu plus.
Alors j’lui ai dit :
— Un p’tit verre, ça coûte deux sous,
Deux p’tits verres, c’est quatre sous.
Elle comprit
Et m’ donna vingt francs.

V’là un an
Qu’ça dure, mon cap’taine.
Depuis, j’y vais chaque semaine.
Or mardi dernier, je m’trouvais indisposé.
Pas moyen de m’déplacer.
J’me mangeais les sangs,
Rapport aux dix francs
Dont j’me trouvais privé.
Si personne n’y va, j’suis rasé.
Et elle prendrait un artilleur fissa !
Ça m’révolutionnerait, ça.
Donc, j’appelle Magny,
Que nous sommes pays,
Et j’y dis : « Vas-y. Y aura cent sous pour toi,
Et cent sous pour moi. »
Y consent, et le v’là parti.
Y frappe ; elle l’introduit,
Le regarde pas,
Et s’rend pas compte que c’est pas l’même.
Un soldat et un soldat,
Quand ils ont l’casque, c’est idem.
Quand elle découvre la transformation,
Consternation !
— Qui êtes-vous ?
Que voulez-vous ?
Magny démontre que j’suis indisposé,
Expose que j’l’ai adressé
Comme remplaçant.
Elle prend l’histoire à la bonne
Et comme Magny n’est pas mal de sa personne,
Elle l’accepte. Mais quand c’te sacripant
À la caserne est revenu,
Il voulut plus
Me donner mes sous.

Alors, Capitaine, j’vous l’avoue,
J’y dis : « T’es pas délicat pour un dragon.
Tu déconsidères même not’ garnison.
Il m’a répondu : « C’te corvée-là,
Ça valait bien ça. »
Alors, je l'y ai flanqué, saperlipopette,
Que’ques bons coups de poing
Chacun son jugement, n’est-ce point,
Capitaine ? Vous connaissez le reste.

— Et comment ça s’est terminé
Demandai-je à Ferrand, dis-moi donc.
J’ai mis ces hommes, deux jours aux arrêts
Et Mme Jardel a gardé ses deux dragons !

PRIX

Image de Printemps 2018
124

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Je crois, lors d'un précédent commentaire à propos d'un de vos textes, avoir mentionné que j'étais retourné depuis peu vers celui qui avait occupé mes heures de lecture au début des années 80. Je dois prendre possession demain chez mon libraire d'un recueil de 200 contes et nouvelles de Maupassant. Hâte... Votre texte comme le premier que j'avais lu est d'une grande qualité littéraire, tant pour ce qui est de l'écriture que du sens de la narration. Injustement "mal classé'... j'espère que le jury saura l'apprécier et en attendant, voici quelques voix.
·
Image de Charles Dubruel
Charles Dubruel · il y a
merci infiniment, Patrick
bonne lecture des "originaux " N.B : il y en a 300 !

·
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
J'ai reçu le livre. Vous avez raison. Dans l'édition que j'ai sous les yeux, il y en a 281 :-)
·
Image de Charles Dubruel
Charles Dubruel · il y a
nous approchons de la vérité. certains éditeurs ne prennent pas en compte certains de ses articles de journaux qu'il a transformé en nouvelles. je pense que la différence vient de là
·
Image de Sibipa
Sibipa · il y a
C'est une histoire rondement menée. Il y a du rythme, de l'humour et un ton taquin, c'est du vrai boulevard ! J'ai bien ri en lisant vos vers.
·
Image de Charles Dubruel
Charles Dubruel · il y a
merci beaucoup , Sibipa, ça me fait chaud au coeur
·
Image de Charles Dubruel
Charles Dubruel · il y a
merci infiniment et j'espère, Sibipa, que vous trouverez dans mes modestes textes d'autres nouvelles de Maupassant que vous apprécierez
·
Image de Duje
Duje · il y a
Juteux mon adjudant !
·
Image de Charles Dubruel
Charles Dubruel · il y a
ah ! ah ! elle est bonne !
·
Image de Thara
Thara · il y a
Une poésie bien rythmée, merci pour ce partage de lecture...
+ 5 voix !

·
Image de Charles Dubruel
Charles Dubruel · il y a
c'est une des nouvelles de Maupassant que je préfère
merci pour votre compliment

·
Image de Jarrié
Jarrié · il y a
Jubilatoire , digne de ton ''inspirateur'' …et vive les Dragons, moi c'était le 2° de mechtas en mechtas. vive la quille !
·
Image de Charles Dubruel
Charles Dubruel · il y a
maup. en a écrit aussi une fort belle sur les spahis
je vais la transcrire

·
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Une nouvelle assez leste résumée en quelques vers bien rythmés sans rien perdre de sa fraicheur (que ne possède plus la citoyenne Jardel :-)) )
·
Image de Charles Dubruel
Charles Dubruel · il y a
merci beaucoup et bravo pour votre pointe d'humour en ce qui concerne la dame Jardel !
·
Image de Reunan
Reunan · il y a
J'aime beaucoup Maupassant, vos dragons sont dans le ton... façon de parler... Mme Jardel est proche du thon, mais la garnison n'est pas là pour tout garnir ! Avec une raie au milieu, le militaire se tient droit.
+ 5 voix pour ce plaisir.
Et un bateau Maupassien au concours de printemps qui mérite vos candeurs Maupasiennes : http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/mon-bateau-1

·
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
Amusante lecture..
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un superbe hommage à un des plus grands auteurs de la littérature française ! Mes votes ! Une invitation à découvrir "Mon Amour" et “Ses lèvres rougissent” ! Merci d'avance !
·
Image de Noellia Lawren
Noellia Lawren · il y a
une très très belle découverte que votre écriture , merci mon vote +5
http://laplumedenoellia.over-blog.com/2017/05/le-vieux-paysan.html

·
Image de Charles Dubruel
Charles Dubruel · il y a
merci beaucoup. mes votes
je vais aller sur over blog vous lire (j'avais un site over-blog, il y a quelques années . il s'appelait Balourdises et fantaisies ou fantaisies et balourdises . Je l'alimentais (de façon éclectique) tous les matins. si vous le trouvez, Noellia, j'aimerais bien connaitre vos impressions

·