Une journée de travail 3

il y a
1 min
0
lecture
0

Étudiante pour l'obtention d'un Brevet des Métiers d'Art en Reliure et Dorure. Travaille dans un fast-food pour payer mes études. Écrivaine par passion  [+]

Derrière les réseaux sociaux et tous leurs minarets,
Vous finirez bien par comprendre que ce sont nos nouvelles maisons d'arrêt.
Je suis comme une épidémie,
Je plombe les gens avec rancœur,
C'est pas ma faute si les malheurs
Arrivent toujours à plusieurs.
Je suis dans un état végétatif,
Comme un légume radioactif,
Qui contamine,
Je suis un répulsif,
En cet instant funeste.
Les entités négatives rejettent la fadeur du monochrome pour le technicolor,
Avachies par un devenir bien monocorde,
Changeant d'un coup l'aspect d'une place de la nation versicolore.
Donc tout m'afflige et m'ennui
Je conspire pour mieux fuir
J'achète mon futur au présent
J'offre mes blessures, c'est là mon présent.
Même le chant des oiseaux semble spasmodique,
Ils s'ennuient dans ce nouveau monde d'une bêtise endémique.
Et pourtant l'argent est inodore,
Enfin, vu vos gueules je n'en sais rien, je subodore.
Je me magne de lâcher tous mes commentaires vipérins,
Et dans l'eau qui stagne, je coule les Hommes dans leur écrin.
Ma face marmoréenne ne transmet rien,
Je vous déteste,
Allons, prions, voici mon anathème.
Je tance la vie pour égayer la mort,
En cet instant funeste,
Un peu de folie pour conjurer le mauvais sort,
Je crois que j'ai la peste.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !