Une journée de travail 2

il y a
1 min
0
lecture
0

Étudiante pour l'obtention d'un Brevet des Métiers d'Art en Reliure et Dorure. Travaille dans un fast-food pour payer mes études. Écrivaine par passion  [+]

Je noie ma peine dans le fond d'une soupière,
Actuellement mes pensées préparent leur mise en bière,
Tant de colère,
D'être incomprise, je ne tolère de ma folie
Que les aspérités qui constituent une nouvelle ère,
Dans l'air du temps pourri
Qui chagrine même les nuages et mon ennui.
Un sens ataxique du bien et du mal
M'oblige à faire semblant de ne rien voir,
A grand coup de barbiturique je m'aveugle
Même quand je suis déjà dans le noir.
Egarée dans votre unité sépulcrale,
Je me mélange à votre vacuité,
Ca me fait mal,
Rejoignons la valse des corps enflammés,
Nous verrons alors que nos esprits sont déjà attablés,
Quelle idée,
De penser à la mort,
Quand la vie est transcendante,
Si la vie est un accident,
Je suis sa descendante.
À choisir, je ne lutterai pas,
Je ne suis pas un martyr,
Je ne crois pas que souffrir soit un bon choix.
Je préfère me reculer,
Vu que je ne sais pas marcher droit,
Je vais renoncer à ma citoyenneté
Puisque la démocratie autorise toutes les lois.
Si chacun est un mouton,
Viens par là, je vais te faire une coiffure ton sur ton,
Comme ça pour une fois on se démarquera,
De ces banalités qui sonnent le glas,
Seulement voilà,
Personne ne me suit sur cette route pleine de verglas,
Où je glisserai jusqu'au trépas.
Je sens encore les odeurs putrescibles,
Qui parfument mes mots,
Venant de mes maux indicibles,
Venant de cette bande de veaux,
Que j'adore prendre pour cible.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !