Une fraîche rencontre estivale

il y a
1 min
212
lectures
39
Qualifié
Image de Eté 2016
Quel est ce doux bruissement,
Ce murmure apporté par le vent,
Trois ou quatre notes répétées
Et de roche en roche colportées ?

Mais ce n'est qu'un joli petit ruisseau,
Son instrument, ce n'est rien que de l'eau
Et les fins galets cristallins de son lit
Qu'au fil du temps, il amasse et polit.

Loin de se satisfaire de sa chanson,
En transperçant l'alpage en toute saison
Il aime danser, à travers les prés fleuris,
La sinueuse sarabande d'un jeune colibri,

Saluant d'un bref méandre un troupeau,
Pour abreuver la vache rousse et son veau,
Mais sans un regard pour la touffue potentille
Ni pour la gentiane, l'ancolie ou la myrtille.

Et depuis la haute montagne enneigée,
Nourri des flocons et névés qu'il a mangé,
Il se presse, exultant, de pierre en pierre,
Pour rejoindre sa grande amie, la rivière.

39

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !