1
min

UN MILLION (D'après la nouvelle de Maupassant)

Image de Charles Dubruel

Charles Dubruel

10 lectures

4


José Molinier,
Modeste jardinier,
Avait épousé une couturière.

Quand mourut la sœur de cette dernière,
Berthe Calfan, elle laissa aux Molinier
Toutes ses économies : un million de francs
Car elle n’avait aucun autre héritier.
Lors de l’ouverture du testament,
Le notaire confirma que le million
Leur revenait mais à une condition :
Ils devront avoir un fils dans les deux ans
Qui suivent le décès de Mme Calfan.
Or ils n’avaient pas de descendance.
Le mari se promit d’y remédier.
Mais un an après, toujours pas d’héritier.

Or, leur ami intime Philippe Glance,
Venait diner chez eux chaque samedi.
Et voilà que début novembre,
Madame Molinier, toute tendre
Mais un peu sur son quant à soi,
Vint annoncer à son mari : « Dis,
Mon chéri, je suis enceinte, je crois. »
José, ravi, la prit dans ses bras
Et longuement l’embrassa.

Une semaine après la Toussaint,
Le mari portait le certificat
Du médecin au notaire qui lui confirma
Que son épouse et lui respectaient
Toutes les clauses puisque l’enfant existait.
Les Molinier reçurent le million.

Le lendemain, avant d’allaiter son poupon,
Mme Molinier déclara à son mari :
-Philippe, ne mettra plus les pieds ici.
Car, avec moi, il a été fort inconvenant.
Le mari eut un sourire reconnaissant.
Il lui ouvrit les bras.
Elle s’y jeta.
4

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Duje
Duje · il y a
Un petit coup à part vaut bien un million sans doute ....
·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Un petit écart pour un héritage !
·
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Maupassant... je comprends qu'on puisse le prendre pour modèle :-))
·
Image de Charles Dubruel
Charles Dubruel · il y a
oui, vous avez raison.
·