Un matin froid...

il y a
1 min
232
lectures
111
Qualifié

Ce matin l'Orient allumé d'incendie
A dessiné au ciel des nuages de feu
Et les sillons d'argent de deux oiseaux de fer
Ont rayé en silence un coin d'azur glacé.
Dans le fond du marais, une aigrette, ailes blanches,
S'envole lourdement, par-delà les ajoncs ;
Trois hérons gris cendré avancent, hésitants,
Automates boiteux, illusoire fierté.
Aux branches du pommier, un couple de mésanges
Grappillent aux lichens un peu de nourriture,
Voltiges en délire, acrobates légers...
Au-dessus de mon toit, une envolée de mouettes
Dansent un lent ballet dans cet éther gelé.
Au jardin l'herbe drue fraîchement recoupée
S'aplatit sous mon pied, marquée d'un pas brillant.
Un mulot apeuré se coule en son abri :
Un jeune chat attend le moment improbable
Où il ressortira en quête d'un repas...
Mon petit chien s'étonne et flaire avec délices
Ce blanc tapis givré qui couvre le gazon.
Le yucca dresse au ciel ses doigts impérieux
En geste solennel dans le froid du matin.
De ses bras tortueux le lilas dénudé
Au dernier coup de vent, en un cri silencieux
Adresse sa supplique aux Cieux impénétrables.
Les buissonnets glacés courbent leurs feuilles molles
Et leurs petites fleurs se sont cristallisées.
Mes petits sapins nains sont saupoudrés de blanc
Comme d'un sucre glace... Sucettes de géant !
Aux pieds des framboisiers que l'hiver a brunis
Mon rouge-gorge est là, mon copain, mon ami...
Il sautille sur place une danse de joie
Et moi je suis heureux, je suis un enfant-roi !
J'ai mon petit bonheur fait de bien peu de choses
Pour tout le long du jour vers un autre demain...

111

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !