Un jour...

il y a
1 min
17
lectures
1

Auteur hétéroclite et iconoclaste  [+]

La vie n’a pas voulu me donner ton sourire,
La vie n’a pas voulu que je te voie dormir,
Que nous puissions vibrer des mêmes émotions,
Que nous puissions nourrir les mêmes ambitions.

Le temps qui nous sépare ne me fait oublier
Ce trop plein de tendresse que je devrai garder.
Ton absence est en moi comme une déchirure.
Dans un coin de mon cœur je cache une blessure.

Même si tu gardes au fond de l’âme
La force des trois mots que mon cœur te réclame,
Tu m’dis « idem », émoi de même.
Je sais que l’on récolte un beau jour ce qu’on sème.

Un rendez-vous manqué sur le quai des regrets...
Il ne faut pas pleurer, crois-moi, je te promets
Qu’un jour nous serons deux dans l’autre dimension.
Au jardin merveilleux nous nous retrouverons.

Même si je garde au fond de l’âme
La force des trois mots que ton cœur me réclame,
J’te dis « idem », aime moi de même.
Sache que l’on récolte un beau jour quand on sème.

Après le grand passage, après notre raison,
Nous ouvrirons nos cages, quitterons nos prisons.
Dans un monde nouveau, nos âmes réunies,
S’aimeront sans secret d’un Amour infini.

Même si on garde au fond de l’âme
La force des trois mots que nos cœurs se réclament,
Idem, idem, carpe diem !
On sait que l’on récolte un beau jour quand on s’aime.

Même si on garde au fond de l’âme
La force des trois mots que nos cœurs se réclament,
On se rejoint sur le « m’aimes, t’aime »,
On se rencontrera un beau jour car on s’aime.
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,