29 lectures

1

Un beau jour où les cieux s'efforçaient d'étancher
Le gosier bien trop sec du triste sol affreux,
Je vis le bon reflet de mon sourire heureux
Et, tout de ce que cette facade couvrait.

Je vis tout ce que mon simple regard cachait,
Toute la souffrance, et tout de plus bileux
Que renferme ce petit être malheureux,
Que je n'ai jamais, imaginé, soupçonné.

Ignorance que je regrette vainement,
Maintenant que je fais face trop tristement,
A celui qui subissait en secret ma haine .

Ma piètre hypocrisie ne me suffit pas,
Je ne suis rien qu'un imposteur qui fait trépas,
Face au moi légitime qui est pure peine.
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,