Un chapelet de boyaux

il y a
1 min
48
lectures
12

Ecrire contre l'ennui quand les mots nous sourient. En compétition: "Le vent des aulnes" "Ballerine d'une seconde" "À voix percée" Appel à textes - roman en vers de SFFF - voir ci-dessous ... [+]

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Elle s'excave de sa crypte humide
Repue d'os et soupirs,
Dans la lueur d'une flamme livide
Perdue dans un bouillon de cire,
De graisse et cérumen,
Et quelques lambeaux de chair.

L'ombre racornie de la sorcière
Chancelle entre filets et collets
Ceignant un jeune hère et des lièvres
Qui couinent tant qu'elle s'en grise
Et balade sur ses prises
Ses yeux vitreux de vices.

Un renard roux glapit tout à coup,
Et l'haruspice minaude
Dans la pénombre chaude,
Présage du Sabbat à la lune rousse,
Puis l'empoigne par le cou
Et l'assomme contre un roc.

La lectrice des entrailles et des viscères
Baise deux lames de verres,
Éclats écarlates d'un vitrail sain,
Rougissant ses lèvres ternes
Gouttant vers les reins
Et l'aine de la bête.

Elle fendille jusqu'à la gorge,
Tâtonne la peau qu'elle déchire,
Les côtes et le foie qu'elle vire,
Du sang noir déborde,
Alors qu'elle fouille, et trifouille,
A l'envers des poils roux.

Puis la sorcière flaire les boyaux,
Ivre du sang frais,
Et s'en constitue un chapelet
Qu'elle porte en ballot.
Les plaisirs du Sabbat s'annoncent longs,
Elle s'y rend d'un pas démon.
12

Un petit mot pour l'auteur ? 14 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Mireille d agostino
Mireille d agostino · il y a
Pas très sympathique, cette sorcière-là !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Une sorcière malfaisante qui se repaît de chair, pauvre renard ! Cette narration en vers libres est gore (je cherchais le mot) et c’est le côté obscur de la force…
Mais apparemment il faut croire que les sorcières doivent toutes être des dames bien fréquentables qui ramassent des simples dans la forêt et concoctent des remèdes, ou alors de gaies luronnes qui font des blagounettes en dansant !!!
Et pourtant c’est bien de la sorcellerie, que diable ! 😳

Image de Erra
Erra · il y a
Merci pour votre lecture, mon image de la sorcière, quand j'y pense sans y réfléchir, ce sont les trois soeurs du film "Stardust" qui se prêtent à ce genre de rituel.
c'est sûrement la discrétion du rythme qui n'a pas permis à ce texte de se qualifier, j'ai disséminé moins d'échos que lorsque j'écris des vers réguliers.

Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
C'est pas de la blague et c'est très bien écrit !
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Un réalisme qui tord les boyaux !
Image de Erra
Erra · il y a
Merci pour votre lecture.
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Belle mise en scène gore !
Image de Pat Vermelho
Pat Vermelho · il y a
J'ai aimé la description presque chirurgicale de ce festin de sorcière.
Image de Erra
Erra · il y a
C'est tout un art, merci pour votre lecture.
Image de Roger ALCARAZ
Roger ALCARAZ · il y a
Journées du patrimoine : Erra (Hera) Soeur d'addès nous ouvre ses enfers.
Image de Erra
Erra · il y a
Ou Nergal (autrement appelé Erra), dieu des enfers du panthéon mésopotamien, merci pour votre lecture.
Image de Roger ALCARAZ
Roger ALCARAZ · il y a
Mets au pot ta mie ? Pour rendre tripes et boyaux peut-être ? Merci pour l'histoire je ne connaissais pas Nergal. Je vais aller voir.
Image de Phil Bottle
Phil Bottle · il y a
Un bien appétissant chat pelé!
Image de Olivier Pélissier
Olivier Pélissier · il y a
Ma voix pour ce vers libres qui prends aux boyaux et donne la chair de poule.

Vous aimerez aussi !