1
min

un champ d'oliviers

Image de Antoine Selles

Antoine Selles

6 lectures

0

La vague verte du champ
Enervée par la taquinerie du vent
S'agite fort: sur la terre,
Et sur les reflets luisants de l'azur vert.

Le Soleil, d'une chaleur inouïe,
Renversait les roches blanches, salies
Du mistral joyeux, et des oliviers enchantés.
Le temps, sur ce zénith arrêté

Prenait l'ampleur d'un vaste oriflamme
Et la douceur d'une nuée d'étoiles, logées en mon âme.
On y sentait le platane, l'olivier, la terre sèche
Et l'odeur éparse du miel, qui sur les cheveux rêches

Du champ, l'embaumait. Mais le tableau
Si paisible, admirait à son tour un petit rigolo
Tenant à sa droite le sceptre du désenchantement
Et à sa gauche un long serpent de blés coulant.

Il traversait impassible ce front garni.
Son visage était chaud, celui
Que le tourment empreinte comme masque,
Au bal de la pitié céleste et du carnaval de marque.

Sa marche était rude et lente.
Son corps craquait sous sa lourde charpente.
Son humeur suivait l'odeur des oliviers
Et sa corde, bringuebalante, prenait les terres escarpées.

Tout au long du champ, un long châle
S'y baignait, et la figure du mâle
Voulait s'y trempait, y mouiller sa tête.
Celle la même, qui naguère fut faite

D'enfance légère et d'amour facile.
Il prit son enfance et la mit à sa pile
De souvenirs perdus. Il enroula son serpent
Autour du bel olivier, très cher amant

Des voluptés passées, prit quelques feuilles
D'une olive suintant d'orgueil,
Posa ses pieds sur le dos du petit arabe sans voix,
Mit sa tête entre ses mains et pleura.

Ses pleurs s'estompèrent peu à peu que la corde
Affaissait sa tête, en une orde
De reves il me semble. L'homme
Si triste de visage souriait dans le reflet de ses paumes,

Et son cou, tout rosé du serpent enlacé,
Pleurait de joie, pleurait rouge, pleurait esseulé...
Son corps était tendu. Il arrachait le ciel et la terre,
Il tanguait fort. Les oliviers pleuraient l'arrivée des enfers.

Thèmes

Image de Poèmes
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,