Un 14 juillet candide

il y a
1 min
4
lectures
0
C'était tout à coup mais si soudain
Quand mon esprit se posa sur le ciel divin
C'était tout à coup mais si soudain
Que des bébés oiseaux sortaient du nid enfin

Des nuées, des brassées d'oiseaux par dizaines et centaine
Tournoyaient et connaissaient la célébrité
Pendant que les uns déchiraient le drap bleu gemme
D'autres voltigeaient à la conquête des sommets

Quand le confinement vient à nous indisposer
N'oublions pas de voir ce qu'on offre à la nature
Quand le confinement vient nous déposséder
La nature prend vitalité et posture
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,