1
min

Tu ouvre les portes de ma demeure

Image de Emmanuel Boutry

Emmanuel Boutry

0 lecture

0

Sous la protection de la lune tu ouvres les portes de ma demeure,
T’agenouillant devant moi, tu ne trembles pas,
Comme l’enfant attendant une punition de son maitre, à cause d’une bêtise,
Tu rentres comme l’enfant qui vient à la rencontre de son père sans peur,

Comme l’enfant tu lui ouvres ton cœur,
Laissant les débris et bêtises de ta journée dehors en tas,
Tous ces piques qui te font mal,
Laisse-moi te réconforter de tes pleurs,

Mon bonheur ne vient pas de ce que tu veux être,
Ni de ce que tu veux paraître,
Mon bonheur vient de ce que tu es,

Ma joie vient de tes sourires, ainsi que de tes rires,
Elle s’éteint quand tu es sombre et mélancolique,
Mon bonheur s’illumine quand tu es heureuse.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,