1
min

Tu me dis...

13 lectures

22

Tu me dis Mon Amour, que je garde toujours,
Au plus fort de l’amour,
Une boite fermée, une boite à secret,
dont tu n’as pas l’entrée !

Pourtant peau contre peau, dans la lumière de l’aube
Comment pourrais-je garder une ombre ou un secret ?

Tu me dis que j’esquive au plus prés de l’étreinte
En soufflant une plainte,
Et qu’entre nos baisers, entre nos corps ployés
Tu laisses échapper, ce secret...

Pourtant peau contre peau, dans la lumière du jour
Comment pourrais-je garder une ombre ou un secret ?

Ce n’est pas faute d’essayer
D’être lisse, nette et douce comme un galet
Ce n’est pas faute d’essayer
D’être lue comme la page d’un livre ouvert,
D’être lue comme la vérité, nue comme TA vérité
D’être ce galet que tu polis contre toi,
dans le ressac moite de nos nuits.

Tu me dis Mon Amour, que je garde toujours,
Au plus fort de l’amour,
Une boite fermée, une boite à secret,
dont tu n’as pas l’entrée !
22

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Wall-E
Wall-E · il y a
Très beau style !
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur