Tu fus là

il y a
1 min
84
lectures
24
Dès que le soleil se couche.
Du moment que les nuages couvrent le ciel
Tu t’échappes, vive, habile et légère
Si loin au bout du monde
Et je n’ai plus que mes souvenirs
Pour me souvenir
Comme tu es belle, belle si belle
Loin, loin si loin
Que le poids du monde s’abat
Sur un pauvre cœur seul......

Dès que la lune éclaire de sa lueur argentée
Il suffit d’un rien, d’un instant
Pour que tu ne sois plus là
Volée par le monde et aidée dans ta fuite par tout
Et je n’ai plus que des traces,
Pour voir comme tu étais élégante
Roseau balançant à la volonté du vent
Elégante à contempler par un esprit hanté......

Par tous les démons de la terre
Il suffit que tu partes
Pour que la solitude
Déchire une âme dépossédée de sa lueur
Oui !!! Il suffit que tu partes......
24
24

Un petit mot pour l'auteur ? 6 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Awal Gbati
Awal Gbati · il y a
Du courage
Image de Komi David Dogbe
Komi David Dogbe · il y a
J'ai apprécié le fond et je pense que ça devrait être vraiment formidable s'il y'avait des vers
Image de Aurore Dora Karèle Afi KONDO
Aurore Dora Karèle Afi KONDO · il y a
OK je vais m'y atteler
Image de Max Theodore
Max Theodore · il y a
C'est poetic, et un peut évasif. Je suis un peu perdu et je n'ai pas touché le fond du suspense. Pas mal!
Image de Aurore Dora Karèle Afi KONDO
Aurore Dora Karèle Afi KONDO · il y a
OK j'ai pris bonne note
Image de Aurore Dora Karèle Afi KONDO
Aurore Dora Karèle Afi KONDO · il y a
Des commentaires de votre part, me feront vraiment plaisir...