Trottoirs infidèles

il y a
1 min
64
lectures
21

Les mots ont toujours été mes amis. J'aime jouer avec eux (parfois ils jouent avec moi), les triturer, en faire jaillir le sens caché, comme une évidence au coin de la rue là-bas, avec une  [+]

Comme ces trois pigeons enfuis à tire d’ailes
Ce signe de la main pour l’au-revoir des anges
Ces lampes délaissées aux portes des bordels
A préférer la grappe amie de ma mésange

Parure de vendange à venir bien trop tôt
Sous le soleil ardent qui couche les espoirs
Nonchalance du temps accroché aux poteaux
Des oriflammes morts à nos désirs d’un soir

J’ai sillonné les rues du pas de ces passants
Autres amis prudents aux rires innocents
Ces rencontres inquiètes qu’on ne parle d’elles

Aux poètes du jour je salue la patience
Du retour de la flamme aux jours d’impertinence
A battre le pavé des trottoirs infidèles
21
21

Un petit mot pour l'auteur ? 21 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Cali Jane
Cali Jane · il y a
Très beau. Janine
Image de Pierre PLATON
Pierre PLATON · il y a
Merci. Bel été... !
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Des trottoirs poétiques pleins de nostalgie.
Image de Pierre PLATON
Pierre PLATON · il y a
Merci... mais on saura dépasser la nostalgie, et cheminer vers l'édition prochaine !
Image de Rio
Rio · il y a
Tu nous fait illuminer les promenade d'un Avignon bien vide.Merci
Image de Pierre PLATON
Pierre PLATON · il y a
Pas totalement vide, heureusement (cf. vers 10), mais sans la même ferveur, la même qualité de rencontres, qui sont d'ordinaire la marque de fabrique de notre mois de juillet
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
étrange promenade sous la nuit des étoiles cachées par le pavé grisant des villes
Image de Pierre PLATON
Pierre PLATON · il y a
Mieux que les étoiles du pavé hollywoodien, celles d'Avignon : cachées, pour mieux se préserver et renaître ,et scintiller encore de plus belle !
Image de Randolph
Randolph · il y a
Une écriture bien particulière, que j'ai la prétention de reconnaître ! Sacré trottoirs, nous y avons usé nos semelles ! !
Image de Pierre PLATON
Pierre PLATON · il y a
Et nous les y userons encore, l'ami Ranfolph... merci !
Image de Guy Bordera
Guy Bordera · il y a
Très joli poème, dans lequel, malgré les regrets et la nostalgie que je perçois, pointe quand même la lumière de l'espoir. Merci Pierre pour ce joli moment de poésie.
Image de Pierre PLATON
Pierre PLATON · il y a
Merci Guy. Oui, mes trottoirs m'ont été infidèles... mais je leur pardonne ,et nous nous rabibocherons, sois-en sûr... !
Image de Mireille Bosq
Mireille Bosq · il y a
Comme tout texte poétique, celui-ci recèle ses mystères mais, pour l’Avignonnaise que je suis, il se dévoile comme on enlève couche après couche un objet précieux de ses papiers de soie. Nous y reconnaissons des pratiques nouvelles qui remplacent la convivialité et le fantôme de ce qui aurait dû être une réunion estivale devenue historique: notre festival! c'est très beau.
Image de Pierre PLATON
Pierre PLATON · il y a
Rien à ajouter, ma chère Mireille, c'est exactement ça...
Bises aoûtiennes (et miennes)

Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
Comme une comète
Image de Pierre PLATON
Pierre PLATON · il y a
Merci... en espérant un retour en 2021, et non pas 600 ans plus tard... !
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
Bien entendu
Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien · il y a
Du beau, du bien dit, du grand Pierre, bravo !
Julien.

Image de Pierre PLATON
Pierre PLATON · il y a
Merci Julien. C'était un sonnet pré-aoûtien, au sortir d'un juillet inédit
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Un sonnet qui parle de ceux dont on ne voit que passer les ombres .
Image de Pierre PLATON
Pierre PLATON · il y a
Oui, ces ombres de mon juillet enfui... remplacées tant bien que mal par quelques vivants bien présents, même autrement motivés que nous l'aurions tous été si....

Vous aimerez aussi !