Triste décomposition

il y a
1 min
25
lectures
4
Lorsque la cellule familiale,
ce minuscule fragment du monde se divise,
les regards en chien de faïence
s’étirent comme des télomères
Jusqu’à l’éclatement final en Mosaïque féconde...
4

Un petit mot pour l'auteur ? 6 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
De jolies imges pour cette conception de la famille ! Mon vote ! Mon “Bonheur des enfants” est en Finale pour le Prix Haïkus d’Automne 2017 et je vous invite à le lire et le soutenir si le cœur vous en dit. Merci d’avance et bonne journée!
Image de Elena Moretto
Elena Moretto · il y a
Alors si je comprends ce serait un peu comme comme ça?
https://www.youtube.com/watch?v=A6VQgaY0_8E

Image de Lionel Viala
Lionel Viala · il y a
Il me reste plus qu'à vous souhaiter un bu nuël à vous aussi ! (avec un peu moins d'agitation au sein de la cellule familiale en attendant le père nuël)
Image de Sylvie Neveu
Sylvie Neveu · il y a
Et moi, je dis que la mitose est une étape poétique joliment microscopée dans ce petit texte ! J'aperçois un petit - si petit - filament. Serait ce un morceau de la mosaîque ? Mes voix - es -
Image de Lionel Viala
Lionel Viala · il y a
Y a des fois, je deviens complètement mitose, moi, à écrire des trucs pareils ! hihi !
Image de Sylvie Neveu
Sylvie Neveu · il y a
ah, c'est donc ça : devenir mitose !!! Ah des haines... enfouies, probablement