Traversée

il y a
1 min
221
lectures
27
Qualifié

J'aime la poésie qui est, selon Lamartine, le souffle articulé de l'âme et suis attiré par les poétes symbolistes, surréalistes et parnassiens. L'enseignement de l'anglais m'a permis de  [+]

Image de Automne 2020
Les premiers rayons du soleil
Sur la vague d’un bleu paisible
Font des guimpes de pur vermeil
Où chatoient des reflets sensibles.

Les mouettes au raz de l’onde
Éclaboussent de battements
Blancs l’aurore qui, moribonde,
S’évapore en longs ondoiements.

Des voiles incertaines, à
L’horizon gris perle, ressemblent
À d’imprécis petits crachats
Qui frissonnent comme des trembles.

L’eau calmement douce murmure
Des appels à l’exil lointain
Pour le rêve et le vent susurre
Des désirs dans le clair matin.

Sous un trait de fusain fluet
Incisant la teinte sereine
Du ciel, les ferry-boats muets
Poussent leurs massives carènes.

Sur les bancs brillants des écailles
De poissons tout empanachés,
Le grand bec des goélands bâille
Comme d’un filet harnaché.

À la frontière d’horizon,
Tel un camée de pur ivoire,
Un espoir d’île crie : osons !
Sur les flots nuançant leur moire.

Dans les vignes du ciel pervenche,
Un petit Bacchus flotte sous
Une couronne d’ailes blanches,
Flotte comme un rêve dissous.
27

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !