48 lectures

13

Brisée, éteinte,
Et malheureuse,
Silencieuse,
Sous la contrainte

Toute abîmée,
Comme un vieux livre,
Où est passée
Sa joie de vivre?

Elle est fébrile
A en mourir,
Que reste-t-il
De son sourire?

Dans son regard,
Le monde est gris
Son air hagard
En a trop dit


Brisée, éteinte,
Jolie bluette
Qui se consume
De tout son être

Son teint livide
Son cœur meurtri
Ses grands yeux vides
Son âme aussi

Sa voix se perd
Ses lèvres tremblent,
Et sa lumière
Se désassemble



Brisée, éteinte,
La fleur fanée,
Décolorée
Jusqu’à sa pointe

Elle a perdu
De son éclat,
Et sa vertu
N’en parlons pas

Où est allé
Son enthousiasme?
Il s’est changé
En crises d’asthme

Son désespoir
Inaperçu,
Dans la nuit noire,
Est mis à nu


Brisée, éteinte,
Femme en détresse,
Et que l’on blesse
Par une étreinte

Dans son sommeil,
C’est la noyade
Et au réveil,
Elle est blafarde


Quand le soir tombe,
ça se répète,
Elle est muette
Comme une tombe



Brisée, éteinte,
Et si précieuse,
C’est son empreinte,
La ténébreuse.
13

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Samatha
Samatha · il y a
elle a perdu l'aimé.... Bouleversant !
·
Image de Françoise Mausoléo
Françoise Mausoléo · il y a
beaucoup d'émotion
·
Image de Coraline Parmentier
Coraline Parmentier · il y a
Merci pour vos messages !
·
Image de Philippe Barbier
Philippe Barbier · il y a
bien beau poème
·
Image de Adèle
Adèle · il y a
très beau poème ! Très émouvant !
·