Trajet en bus

il y a
1 min
10
lectures
0

Lecteur de poésie, d'histoire fantastique Sur les rives de Loire se trouve ma demeure Là où les châteaux, ces bâtiments historiques Ont poussé jadis comme la plus belle des fleurs  [+]

Les mains dans les poches, la musique dans les oreilles,
Le bus avance, traverse un déluge sans pareille.
J'ignore ce qui m'entoure, je reste dans mon monde.
Le chauffeur fait son travail et la terre est ronde.

Je n’regarde personne, ils me le rendent bien.
Le chemin que l'on prend est tout sauf incertain.
La route est tracée, et on poursuit les arrêts,
Je me mets debout, car la suite je la connais.

Deux minutes du lycée, cinq de la faculté,
Descendre du bus, et sortir de la mêlé.
Se réveillé, et regarder autour de soi,
Les gens que l'on côtoie sont dans le même état.

Éviter les contacts, poursuivre son chemin,
Avoir pour habitude d'ignorer son prochain.
Rester dans son monde, en tout point un paradis,
Ne pas voir que dehors, quelque chose nous souris.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,