Toulouse

il y a
1 min
2
lectures
0
J’aime me promener le matin dans les rues
De ce monde où la brique colore le ciel
Le soleil levant révèle sa teinte miel
Et joue avec les eaux de la Garonne en crue

Un feu de lumière embrase alors la ville
Et se répand doucement sur les portes closes
Toulouse, coquette, s’habille de tons roses
Que nombre de ses enfants pleurent en exil

Place des Carmes ou Wilson, autant de lieux
Bercés d'une musique aux parfums amoureux
Où l'homme agité doucement se prélasse

Ces souvenirs, le soir, défilent dans ma tête
Et reposent souvent mon âme un peu lasse
En murmurant tout bas : la vie est une fête
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,