TON ABSENCE

il y a
1 min
1
lecture
0
Les jours passent lentement et, jusqu'à ce que nous nous revoyions... Dieu prenne soin de toi.
Nos pensées vont de lutte en lutte,
Jusqu'à ce que nous nous revoyions dans le soleil inouï.
Aujourd'hui je suis seul sans tes yeux, sans ta présence, sans ton sourire,
Sans tes mots et sans tes mains qui confirment que je suis vivant.
Et que deviendra mon oreiller abandonné dans mon lit vide,
Et que deviendront mes vêtements si tu ne les voies pas, et que deviendront mes lèvres
Si tu ne peux pas les mordre.
Dites-moi comment je me réjouis, comment je marche,
Je voudrais trouver la fissure où tu t'es échappé et est parti sans rien dire,
Découvrez les plis qui racontent notre histoire,
Creusez dans le sol jusqu'à on trouve les réponses que nous gardons silencieux.
Ma peau a muté, ses bords sont enflammés.
Où vous êtes allé, l'horloge marche et marche, et tu es perdu,
Tout autour de moi dit : toi !
Tu t'es éloigné, dans cette pandémie, je te prête mon tapis,
Tu viens me voir à l'aube que je serai là pour toi.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !