1
min

Toi , mon âme

Image de Tete de piaf

Tete de piaf

1 lecture

0

Toi mon âme aussi blanche que du lait descendu sur la terre comme le baiser de Judas

Toi mon âme aussi noire qu’une suie retenue dans sa cendre comme un soleil opaque

Toi mon âme aussi variée qu’une pluie abattue sur le sol comme une vendange perdue

Toi mon âme aussi vive qu’une flamme disparue dans la nuit comme une étreinte muette

Toi mon âme aussi nue qu’une blessure infectée sur la plainte d’un orage sans désir

Toi mon âme aussi grave qu’un cheval de pierre incapable de faire un seul pas sans prévenir la crue d’un ruisseau

Toi mon âme aussi brève qu’une vérité gratuite détenue dans chaque chose comme une île de stupeur

Toi mon âme aussi vide qu’une chambre incomplète dont les draps froissés sont pollués d’algues mortes

Toi mon âme aussi ivre qu’un mausolée de marbre dont les colonnes sont terrassées par la splendeur d’un sein

Toi mon âme aussi vierge qu’une fleur candide dont la conscience fugitive est un chef d’œuvre inabouti

Toi mon âme aussi vraie qu’un mensonge sans malice étalé comme un rayon de lumière sur une paire de fesses nues

Toi mon âme aussi grande que la tête de Jésus dont le royaume béatifié demeure unique en son désarroi

Toi mon âme dont le temps est la mesure incomprise d’un souvenir charnu rampant sur un flot de plaisir

Toi mon âme aussi franche qu’une biche perdue laisse moI t’épouser comme un chien sauvage

Dont le regard inassouvi reste un défi à l’anéantissement.

0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,