The Horror ! The Horror !

il y a
1 min
45
lectures
2
Mon enfant, ma sœur !
Songe à la douceur
D'aller là-bas vivre en

enfer y piler du verre et fakir retors s'en recouvrir le torse à s'en cailler les sens gélifiés buter sur des morts s'encanailler avec les diables et les brouettes aux roues de traviole qui dévalent Sisyphe ivres des pentes puant le suif et la bière éventée ce serait super il me

semble !
Aimer à loisir,
Aimer et mourir
Au pays qui te ressemble!

Les soleils mouillés
De ces ciels

gorgés de menaces et d'eau lourde à faire bondir les poissons fanés hors du jus rance des océans en nuées d'exocets à l'assaut des vapeurs où peur et rage invitent au carnage à l'horreur boréale aux noyades dans la poussière des os laminés des poudres odieuses des brisures d'œufs

brouillés
Pour mon esprit ont les charmes
Si mystérieux
De tes traîtres yeux

pochés où les feux d'été sépulcraux lâchent leurs chiens en sueur et crépitent dans les canicules et sifflent des airs torrides à éclater les troncs en échardes et charpies shrapnels crocs en bois jusqu'à plus soif couche-toi sur les cendres entre les pins noirs et deviens hot-dog et quand tu seras cuit les enfants des ogres viendront te dévorer leurs prunelles d'acier

Brillant à travers leurs larmes.
Là, tout n'est qu'ordre et beauté,

Horreur, horreur ! et réalité le colonel court hilare et luisant d'huile de napalm dans les dorures molles des fins du monde et se repent démis de ses onctions au bout d'une corde à sauter sur des mines très personnelles le rire est viral et résonne dans le temple assaini au lance-flamme où régneront enfin

Luxe, calme et volupté.
2

Un petit mot pour l'auteur ? 4 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lyncée Justepourvoir
Lyncée Justepourvoir · il y a
Je comprends bien pourquoi l'on t'a parlé de slam. Je l'apprécie moins que Soleil vert, mais il sonne slam.
Image de J. Raynaud
J. Raynaud · il y a
singulier et moderne
Image de Annabel Seynave-
Annabel Seynave- · il y a
J'aime bien ! Contraste extrême qui magnifie le poème de Baudelaire et convoque le lecteur à choisir entre le Bien et le Mal, au final ... :) Bien mené !
Image de Vincent DeMille
Vincent DeMille · il y a
Merci ! C'était exactement mon objectif. Ce monde "idéal" dépeint par Baudelaire m'a toujours semblé à la fois désirable et inatteignable : en créant du bruit autour, je le retrouve plus facilement quand vient enfin le silence. Et puis, cette évocation du colonel Kurtz de Joseph Konrad / FF Coppola m'a beaucoup amusé ;)

Vous aimerez aussi !

Poèmes

Ersatz

Vincent DeMille

Les deux silhouettes progressaient lentement sur la ligne de crête. Loin, très loin au-dessus de leurs têtes tournoyait un grand busard. L'oiseau perdit un peu d'altitude pour mieux distinguer les ... [+]