Tes yeux

il y a
1 min
59
lectures
42
Qualifié
Allongée à tes côtés entre tes bras veloutés, dans ce jardin d'été,
Je me perds dans tes yeux bleutés,
Emportée par ce tourbillon d'étincelles qui me foudroie,
Et cette profonde douceur qui me choie.

Suis-je aveuglée par tant de luminosité,
Qui sans cesse m'emplit de joie,
Et me laisse sans voix,
Ou juste impressionnée par tant de bonté ?

Oh sublimes lanternes qui bleuissent mes nuits,
Tels ces bleuets illuminés par des lucioles, je luis,
Sous ce ciel étoilé, rayonnant de beauté.

Émerveillée par tant d'eclat, je souris à la vie,
Et s'envole mes soucis,
Oh divin flambeau, guide moi pour l'éternité.
42

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,