TES HEURES

il y a
1 min
0
lecture
0
Tes heures tonnent anxieusement dans les nuages
Ils me piquent avec leurs écailles et m'enduisent de mousse.
Ils contiennent les tranches de mes nerfs, ils ont de la rouille et aussi beaucoup de compétences ;
Ils rampent, ils se nourrissent de fièvre et d’horreur ;
Ce sont des idolâtres du cœur,
Ils attendent un miracle inouï sur la route de la promesse.
Ils sèment les paraboles du moi, en moi, pour être un nous,
Ce sont des amis de la routine, ils n'ont pas d'histoire et pas de passé,
Ils sont comme des poissons qui grandiront à l'avenir.
Sa vérité est la jouissance quantique,
Je les vois et mes mains les atteignent,
Ils transpercent mon cadeau,
Je les embrasse avec la force de mes jours.
Tes heures sont fortes. Plus que cela, ils aiment s’anticiper et vivre dopés.
Ils arrachent leurs secondes ; sans essayer, ils sortent de nos têtes,
Ils ont la vie et avec eux tout est nouveau,
Ils sont à la fois chenille et papillon !
Ils sucent et frottent ma coquille, et sont soumis au plaisir.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !