Tantôt la joie tantôt la peine

il y a
1 min
188
lectures
27
Qualifié

Freddy Potec Coupes et médailles Ne me disent rien qui vaille Ce sont les hochets de la gloire Pourtant, dans un égal souci Du corps et de l'esprit Je pédale et j'écris Il y en a qui  [+]

Image de Eté 2016
Deux ou trois couplets un refrain
Je me souviens des airs anciens
Que l'on chantait à la veillée
Des chansons qu'on n'oublie jamais
Des chansons qui parlent d'amour
Qu'on fredonne depuis toujours
C'était le temps de la rengaine
Tantôt la joie tantôt la peine

Mon père aimait bien la radio
Et moi j'apprenais le piano
Mon professeur monsieur Roubeau
Ressemblait à André Claveau
C'était un homme assez austère
Je crois qu'il plaisait à ma mère
C'était le temps de la rengaine
Tantôt la joie tantôt la peine

Ma mère aimait Rina Ketty
« J'attendrai le jour et la nuit »
Je préférais monsieur Roubeau
Quand il jouait des airs très beaux
Il m'apprenait mille chansons
Que je chantais sur tous les tons
C'était le temps de la rengaine
Tantôt la joie tantôt la peine

J'apprenais toute la musique
La théorie et la pratique
Accords majeurs accords mineurs
Je devais tout savoir par cœur
Les sonates les concertos
Les airs anciens les airs nouveaux
C'était le temps de la rengaine
Tantôt la joie tantôt la peine

Maintenant le temps a passé
Quand je feuillette mes carnets
Je retrouve ce temps charmant
Où j'étais encore un enfant
Je me souviens du bel été
Et de ma mère qui chantait
C'était le temps de la rengaine
Tantôt la joie tantôt la peine

Tantôt la joie tantôt la peine

27

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !