Ta présence vaut mieux une éternité

il y a
1 min
0
lecture
0

Gourmand des livres  [+]

Sur le visage du vent s’est inscrit ton nom
D’entre les scintillements de feuilles
Tombent les ficelles de ta voix,
Mon regard te cherche, sans te trouver.

Mon cœur, lapidé par ton absence
Saigne les toiles du désamour,
Défiguré, mon visage n’a plus son éclat
Les rides de déceptions l’ont pris en possession.

Mon bel amour,
J’ai entre mes mains les premières fleurs
D’octobre que je t’apporte en te cherchant
Dans la belle nature desséchée
A cause de ta sortie de mon cœur.

A chacun de mes pas, le vent pique
Les morceaux de ces fleurs,
Je t’adjure ô bel amour !
De reprendre redoré mon cœur
Souffler la vie à la nature
Redonner vie aux fleurs, mon seul refuge,
Car ta présence vaut une éternité.

0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,