Ta gueule de poète

il y a
1 min
29
lectures
3

Une "plumitive" ordinaire à la croisée des chemins...

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Avec ta gueule de poète tu m'fiches le blues. 
Des mois, dans un an, c'est bête mais y' en a douze
Si on gardait seulement le printemps et l'été
Les anniversaires mériteraient d'être chantés
Arrêter les aiguilles de la pendule du coin
Ça c'est un truc qui reste encore à mettre au point. 
Mes rides au coin des yeux me donnent un air chagrin, 
Tes joues creuses et ton bol de café le matin
Me rappellent combien le chemin est trop court
Pour vivre avec toi encore longtemps d'amour. 
Avec ta gueule de poète tu m'fiches le blues. 
Ados hier encore, aujourd'hui c'est la loose.
La poésie ça ronge et ça fait mal autour
Du cœur s'il est trop gros, fragile, rempli d'amour. 
3

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Bella de Vnirfou
Bella de Vnirfou · il y a
Peut-être juste une question de plume mal taillée... (OK je sors.)

Vous aimerez aussi !