1
min

Sûrement que peut être

Image de Nessim n

Nessim n

14 lectures

0



Peut-être qu'avant tout, tu ne serais pas qu'un rêve.
Peut-être est-ce pour ça que tu habites mes nuits.
Peut-être qu'au moment où le jour se lève,
Si tu pars lentement, c'est pour pas que je t'oublie.

Parce que je t'oublie pas,
j'ai beau faire j'arrive pas !

Surement que quelque chose de très fort nous relie.
Surement que ça vient d'ailleurs, d'un ciel très lointain.
Surement que c'est son vent, qui s'en va et revient,
Nous ancrer sur le quai du même fleuve de la vie.
Peut-être que toi et moi nous sommes nous déjà vus.
Peut-être que nous sommes les héros de l'histoire.
Peut-être même que c'est, ce partage vécu
qui Racine le futur aux terres de nos mémoires.

Parce que je t'oublierai pas,
Dans le futur tu y es déjà !

Surement qu'en revenant c'était resté en nous.
Surement que c'était fort, pour traverser la mort.
Surement qu'on a fini par rendre le diable fou,
A nous bruler du cœur sans nous toucher du corps.
Peut-être que la paix qui manque à cette terre,
Peut-être est-ce la nôtre, celle de nos retrouvailles.
Peut-être que si l'on se touche, cessera toute bataille
Et que le diable pourra retrouver son enfer.

Par ce que le diable lui sait,
Que jamais je t'oublierai.

Surement que si tu voulais devenir ma marquise,
Surement que si je pouvais devenir ton marquis,
Surement que l'on irait se fondre dans Venise
S'embrasser sur un pont dans le brouillard la nuit.
Peut-être que nos lèvres en oublieraient les mots.
Peut-être que le ciel s'ouvrira sur une lune.
Peut-être que Venise nous fera le cadeau,
De graver nos reflets aux eaux de sa lagune.

Par ce que Venise compte le nombre de fois,
Où le rouge de nos ombres, s'est croisé sans nos bras.

Surement alors serait-ce notre dernière vie,
Surement est-ce pour ça que Venise nous attend,
Surement que tu le sais le « trop tard » qui suit
Peut patienter encore et rester en suspens.
Peut-être qu'il est l'heure d'enfin déraisonner.
Peut-être nous faut-il apprendre à nous renaitre.
Peut-être qu'il faudrait tout nous réinventer
De nous même pour, en fin, supprimer ce peut-être

Par ce que nous deux on sait que les marées de la vie
Arrêterons leurs tempêtes quand nous serons réunis.

Surement que tu penseras savoir déjà tout ça,
Surement que tu m'en veux de le dire si tard,
Surement que je suis fou à encore vouloir croire
Que peut-être dans cette vie, on se retrouvera,

Peut-être...

0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,